Startup Weekend ?

Le Startup Weekend, édition d’Annecy, a été organisé du 12 au 14 octobre 2018 sur le site des Papeteries. Mais qu’est-ce donc que ce Startup Weekend ?

“C’est un événement à but non lucratif dont le concept novateur a été initié aux Etats-Unis en 2007 et qui s’est exporté en France dès 2010. Notre objectif est de promouvoir l’entrepreneuriat à un niveau local sous la forme d’un événement qui encourage l’innovation, l’apprentissage et le développement de relations durables à travers une expérience inédite.” 

Durant 54h, des équipes vont tenter de monter leur Startup : “1 idée pitchée en 1 minute deviendra une startup 54h plus tard… En 54 heures, vous allez expérimenter les hauts, les bas, les moments d’euphories et de doutes qui jalonnent la création et la vie d’une startup.”

Du Pitch initial, à la présentation finale du projet, en passant par la phase de création de l’équipe, et du coaching intensif par des experts présents sur site, les participants vivent un condensé de la création et de la vie d’une Startup. Le besoin en connectivité est maximum : de la recherche d’information, au design des logos et des documents de communication, l’échange d’information par mail ou par FSA (File Sync Application : Dropbox, Google Drive, Box, etc…), et évidemment la communication par messagerie instantanée (Slack, Whatsapp), et ce sur tous les supports possibles (PC, MAC, Smartphone, Tablette). 

Le défi

Le lieu est symbolique : Les Papeteries – Image Factory, c’est l’emblème de la rencontre entre la tradition et l’innovation. Mais l’endroit est un défi : pas de connectivité fibre optique, des connexions ADSL très faibles (8 Mbit/s en download, moins de 1 Mbit/s en upload), et qui arrivent uniquement dans les espaces de bureaux, alors que le Startup Weekend, c’est du déplacement d’un bout à l’autre du batiment, entre deux salles de coaching, des réunions improvisées dans le hall, etc. 

  • Comment amener une connectivité correcte durant 3 jours dans un environnement non équipé, et ce dans un timing et un budget limité
  • Comment assurer le bon fonctionnement 24h/24 durant 3 jours sans mettre en place une coûteuse infrastructure réseau ?
  • Comment assurer le bon fonctionnement du service sans monopoliser une équipe complète ?
  • Comment mesurer le bon fonctionnement de l’ensemble et faire des statistiques d’usage pour affiner les dimensionnements des autres événements ?
chart

Solution Technique

Pour répondre à ces besoins nous avons fait le choix de lier plusieurs solutions : 

  • De la connectivité 4G via des antennes Outdoor 7460 de chez Zyxel
  • Une solution Firewall NG FG50E + bornes Wifi pilotées par le contrôleur intégré au firewall, de chez Fortinet. Ce Firewall est équipé en standard des fonctionnalités “SDWAN” Fortinet permettant de créer un loadbalancing intelligent des interfaces WAN (accès Internet)
  • Un switch FS 48 ports SFP pour raccorder les bornes relativement distantes (plus de 100m dans certains cas)
  • Des tranceivers FS SFP <> RJ45 pour la connectivité distante
  • Des injecteurs POE FS pour l’alimentation des bornes WIFI

L’architecture mise en oeuvre est la suivante :

Au niveau physique :

Au niveau logique :

Pour réaliser l’agrégation des liens WAN au niveau du boitier Fortinet, nous avons activé la fonctionnalité SDWAN. Cette fonctionnalité créé une interface virtuelle qui va prendre l’intégralité du trafic à destination d’Internet et assurer un loadbalancing intelligent entre les interfaces.

En outre, cette technologie présente l’intérêt majeur de redonner de la visibilité sur les flux : sans pour autant tomber dans de l’espionnage de trafic, on peut identifier rapidement

  • si les liens WAN sont fonctionnels, que ce soit en terme de débit, latence, paquets perdus
  • si la répartition des flux est cohérente avec les règles mise en place
  • quels sont les usages des utilisateurs : source, destination (IP ou géolocalisation), top 10 des consommateurs, etc…

Pour une présentation exhaustive de cette fonctionnalité, vous pouvez consultez cette excellente vidéo d’introduction à la technologie (en anglais) :

 

Mise en oeuvre

La configuration se fait en quelques étapes relativement évidentes :

La première étape consiste à activer la fonctionnalité, et y déclarer les 3 interfaces utilisées sur le WAN.

La seconde étape consiste à définir le mode de répartition de charge que l’on souhaite mettre en oeuvre sur l’interface SDWAN :

  • par Volume = la répartition se fait sur le volume de données échangées uniquement
  • par Session = chaque session nouvellement créée, est affectée à une interface, et on respecte le ratio défini pour chaque interface
  • par Source-Destination IP = chaque flux (source <> destination) est affectée à une interface
  • par Source IP = la décision de répartition de charge se base uniquement sur les IP sources. Ainsi, un utilisateur passera toujours par la même interface.

.

On définit ensuite des tests de bon fonctionnement : pour chaque interface on effectue un test de bon fonctionnement, qui consiste à valider qu’un flux émis par l’IP de l’interface arrive jusqu’à une destination (typiquement une IP ou un site web public). 

Ces tests peuvent être de deux types :

  • test de type ICMP (ping)
  • test de type HTTP (get sur une page web)

Les informations remontées sont de 4 types :

  • la connexion est-elle fonctionnelle (oui/non) ?
  • y-a-t-il de la perte de paquet (valeur en %) ?
  • quelle est la latence sur le lien (en ms) ?
  • quelle est la gigue sur le lien (en ms) ?

Dans notre cas, nous sommes restés sur 3 tests simples, de type ICMP, vers des adresses de DNS publics connus (Google, Cloudflare et Quad9). 

.

Les résultats sont d’ors et déjà intéressants : 

  • Tous les liens sont bien UP et fonctionnels
  • on voit que la latence est bien inférieure sur l’interface VLAN102, qui correspond à la SDSL, ainsi que la gigue (très claire sur l’interface VLAN101 = 4G Bouygues Telecom) 
  • Dans tous les cas, il n’y a aucune perte de paquets

Nous pouvons déjà conclure sur quelques points :

  • Il est intéressant de router les trafics les plus sensibles à la latence et à la gigue sur le lien SDSL
  • La 4G est utilisable pour l’ensemble des besoins autres, notamment fortement consommateur en débit et peu sensible à la latence (Youtube, Netflix, Twitch…). On évitera de router le trafic vers les partages de fichier en ligne, car l’expérience cliente est bien meilleure avec une latence faible.  

Raccordons maintenant nos utilisateurs sur le réseau :

.

La sanction est immédiate, le nombre de sessions passe rapidement à plusieurs milliers de sessions simultanées. 

Métrologie

La richesse d’une telle solution est surtout dans sa capacité à donner des indications précises sur le (bon) fonctionnement du réseau. Ainsi l’utilisateur peut savoir rapidement :

  • comment les utilisateurs finaux sont raccordés au réseau
  • qui discute avec qui
  • quels sont les destinations les plus prisées
  • qui sont les plus gros consommateurs. 

Quelques exemples de dashboards présents sur la solution

Conclusions

Laissons la parole aux premiers concernés : les utilisateurs !

"Mountain Men a mis en place un wifi temporaire à l’occasion de notre événement Startup Weekend Annecy #3 qui s’est déroulé dans Les Papeteries – Image Factory. Ils ont su répondre à notre demande qui était d’avoir un accès internet dans tout le bâtiment et pour une centaine de connexions simultanées. Tout s’est très bien passé, nous n’avons eu aucun soucis durant le week-end et le débit était très satisfaisant. Défi relevé pour leur équipe ! Merci !!!"​

Cette solution a tenu ses engagements : 

  • Une connectivité efficace en terme de débit, de latence, de gigue
  • Une tolérance exceptionnelle aux coupures (équilibrage de charge et bascule transparente de trafic en cas de coupure d’un lien)
  • Solution d’un bon rapport performance prix pour une manifestation éphémère.